Centre de Littérature de Jeunesse
de Bruxelles


Ces formations sont complètes. Pour être informés des prochaines formations, nous vous invitons à suivre le CLJBxl (via la lettre d'information, Twitter, Facebook).

Obtenez tous les renseignements à propos des formations :

Ou téléchargez le programme de formation en .pdf


Le livre Pop-Up comme livre à étonner ! Kamishibaï et petite enfance La lecture à voix haute
L’album jeunesse face à la censure Autour du petit chaperon rouge Langage des images La petite fabrique des histoires
Comptines, jeux de doigts et poésies… Ils ne lisent que des B.D. ! Apprendre à conter - Initiation

 MODULE 1 - « Le livre Pop-Up comme livre à étonner ! »

Les livres ‘pop-up’ font partie des livres animés, parfois également appelés livres magiques.
Le terme ‘pop-up’ a été utilisé pour la première fois par l’éditeur américain Blue Ribbon dans les années 30 pour imager ces personnages qui ‘sortaient’ des pages en se dressant soudainement.
Ce terme, devenu générique, désigne souvent l’ensemble des livres animés. Ceux-ci regroupent différentes techniques : dessin en trois dimensions (véritable pop-up) ou élémentinteractif (volet, languette,…).

Contenus :
10 septembre : La carte animée – Débutants - L'atelier tournera autour de la création de différents systèmes d'animation de base.
17 septembre : La carte animée – Perfectionnement - Comment élaborer des systèmes un peu plus complexes : systèmes à pièces rapportées, associations de systèmes, etc…

Nom et qualification de la formatrice : Francesca Scarito : Relieuse - Plasticienne du livre

Date et heures :
Formations en 1 journée – de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30
samedi 10 septembre 2011 (initiation – module 1A)
et/ou
samedi 17 septembre 2011 (approfondissement – module 1B)

Lieu :
Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles - 91, bd. Emile Bockstael - 1020 Bruxelles (Laeken)
Metro Ligne 6 – Arrêt Pannenhuis (gauche, gauche)

Participants : 12 personnes
Prix : 45 euros/jour
Retour vers le menu

 MODULE 2 - « L’album jeunesse face à la censure »

Objectifs :
« La censure » : un bien grand mot pour aborder le malaise des adultes devant certains albums ou premiers petits romans illustrés. Comment analyser nos questionnements par rapport au texte ou à l’illustration d’un album ? Peut-on tout aborder avec les enfants ? Comment respecter l’approche des jeunes lecteurs et ne pas imposer nos critères de sélection  face aux albums ? Notre objectif n’est ni moral ni dogmatique, mais tente d’analyser une situation à laquelle sont régulièrement confrontés les animateurs du livre jeunesse.

Contenus :
Après une introduction plus théorique pour bien cerner le sujet, une présentation d’albums et de livres controversés permettra un échange sur les différentes expériences de chaque participant :

  • essais de mise en situation, jeux de rôle, exercices pratiques
  • lecture d’albums et analyse du pouvoir de l’image, de la langue du récit et/ou du rapport entre les deux…
  • discussion autour d’expériences vécues…

Nom et qualification de la formatrice :
Kathleen Simonis-Fallon, animatrice – formatrice en littérature de jeunesse, ancienne bibliothécaire.

Date et heures :
Formation en 1 journée - Date : 27 octobre 2011 de 9h à 16h

Lieu :
Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles - 91, bd. Emile Bockstael - 1020 Bruxelles (Laeken)
Metro Ligne 6 - Arrêt Pannenhuis (gauche, gauche)

Participants : 15 personnes
Prix : 35 euros

Retour vers le menu

 MODULE 3 - « Comptines, jeux de doigts et poésies… des petits récits pour nos petits »

Objectifs :

  • Redécouvrir le patrimoine culturel
  • Retrouver le plaisir de « dire pour ne rien dire »
  • Réfléchir sur la réelle nécessité d’utiliser ces petits récits pour amener les tout-petits à découvrir la langue du Récit
  • Partager de bons moments entre adultes pour plus tard partager avec les petits

Contenus :
Partie théorique : A partir de textes à découvrir ensemble, une réflexion sur ce qu’est une comptine, son importance… son bagage culturel
Partie pratique :
  • Se souvenir de comptines entendues et récitées par nos parents ou grands-parents
  • Manipulation de livres pour découvrir de nombreux ouvrages à propos des comptines et jeux de doigts
  • Travail de la voix et du corps pour apprendre  quelques comptines, jeux de doigts et petites poésies
  • Création d’un recueil personnel de ces petits textes  (prévoir un ordinateur ou un cahier)

Nom et qualification de la formatrice : Régine Barat, auteur, formatrice, animatrice petite enfance, éditrice de la revue Crokalire et responsable de l’asbl Contalyre

Dates et heures :
Formation en deux journées - Module A ou B.
A : 9 et 15 décembre 2011 de 9h à 16h
B : 16 et 19 décembre 2011 de 9h à 16h

Lieu :
Bibliothèque de Laeken - (Ancien Hôtel Communal) - 2ème étage - 246, bd. Emile Bockstael - 1020 Bruxelles (Laeken)
Metro Ligne 6 - Arrêt Bockstael

Participants : 15 personnes
Prix : 70 euros
Retour vers le menu

 MODULE 5 - « Autour du petit chaperon rouge »

Objectifs :
L’histoire de la petite fille et du loup est « le » classique de la littérature enfantine. L’explorer, c’est plonger dans l’histoire du livre, de l’illustration, et questionner les enjeux des contes populaires sur la psychologie de l’enfant. Plus spécifiquement, cette formation proposera une panoplie d’animations, courtes et variées, que vous pourrez utiliser pour stimuler chez les enfants l’appétit de connaître les contes, de « se » lire à travers eux et de s’exprimer.

Contenus :

  • Exploration comparée de plusieurs versions du Petit chaperon rouge.
  • À travers les versions du Chaperon rouge (classiques, contemporaines, détournées…), panorama et historique du livre et de l’illustration pour la jeunesse (très nombreux exemples).
  • Liens avec d’autres contes populaires (européens et d’autres cultures).
  • Entre peurs et désirs, comment le conte aide l’enfant à se construire.
  • La figure du loup : imaginaire et réalité.
  • Activités de (re)création du conte : littéraire, graphique, scénique, sonore, avec des objets…

Nom et qualification du formateur : Philippe Brasseur, auteur-illustrateur (« Le petit livre rouge », Off-Pastel, « 1001 activités autour du livre », Casterman…), formateur indépendant, ex-éditeur.

Date et heures :
Formation en 1 jour - Date : 24 janvier 2012 de 9h à 16h

Lieu :
Bibliothèque de Laeken (Ancien Hôtel Communal) - 246, boulevard Emile Bockstael - 1020 Bruxelles (Laeken) - 2ème étage
Metro Ligne 6 - Arrêt Bockstael

Participants : 20 personnes
Prix : 35 euros
Retour vers le menu

 Module 7 - « Kamishibaï et petite enfance »

Objectifs :
Une formation pour développer l’animation Kamishibaï (théâtre japonais) avec les petits.
Le kamishibaï est un petit théâtre d’images d’origine japonaise. Il est un support unique pour présenter des histoires à des enfants, surtout aux plus petits d’entre eux, en crèche, en milieu d’accueil ou en classe maternelle. Les professionnels de la petite enfance vont pouvoir rapidement utiliser cet outil pédagogique qui offre de multiples pistes d’exploitation. La façon de raconter avec un support visuel donne du mouvement et de la vie à l'image et à l'histoire. Dans la pratique du kamishibaï, la participation des enfants est aussi vivement encouragée et leur expression orale stimulée.
Raconter avec un kamishibaï demande d’approcher une technique simple, entre l’art du conte et la lecture à voix haute. Une séance se prépare un peu comme une scène de théâtre.

Contenus :
Le premier jour, Catherine Vanandruel expliquera la technique utilisée avec un kamishibaï, la voix, le regard public et le positionnement du corps. Des exercices pratiques seront proposés aux participants pour permettre à chacun de se familiariser avec le castelet et les planches.
Le deuxième jour, Yoshiko Kono apportera l’indispensable « touche japonaise ». Elle nous parlera de son enfance au Japon, baignée par les histoires de l'homme kamishibaï dans les rues de son village.
Sabine De Greef, illustratrice, fera ensuite passer les participants à la réalisation des planches de dessins et des textes. Les participants seront invités à réaliser des histoires grâce à des techniques accessibles à tous, afin de pouvoir reproduire ces animations en atelier avec des groupes d'enfants.

Nom et qualification des formatrices :
1ère journée: Catherine Vanandruel, comédienne et formatrice
2ème journée: Sabine De Greef, auteur-illustratrice et formatrice et Yoshiko Kono, japonaise ayant la pratique du théâtre Kamishibaï.

Dates et heures :
Formation en 2 jours. Module A ou B.
A : 16 février et 1er mars 2012 de 9h à 16h
B : 19 et 24 avril 2012 de 9h à 16h

Lieu :
Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles - 91, boulevard Emile Bockstael - 1020 Bruxelles (Laeken)
Metro Ligne 6 - Arrêt Pannenhuis (gauche, gauche)

Participation : 15 personnes
Prix : 70 euros
Retour vers le menu

Module 8 - « Langage des images »

Objectifs :

  • Développer des compétences de lecteur (inférence, construction de sens, sens critique etc.) au départ de la « lecture d’images ».
  • Relier lecture du texte et lecture de l’image dans une compréhension globale de  l’objet étudié (livre, affiche, etc.)
  • stimuler des compétences transversales au départ de l’image : curiosité, questionnement, analyse, recherche, langage, communication…
  • entrer en relation autour de l’image : relation à soi, à l’autre, au monde qui nous entoure.

Contenus :
  • Au départ d’un « corpus » d’images très large : images fixes, en deux dimensions, issues de l’univers proche des enfants : livres, magazines, journaux, affiches, œuvres graphiques : tableaux, photos etc.
  • Eléments de sémiologie : sens dénoté, connoté, affectif…;
  • Vocabulaire et grammaire de l’image: forme, trait, composition, couleur, matière, technique + sens symbolique de l’image.
  • Grand nombre d’activités pédagogiques autour de l’image en :
    • Français : expression orale et écrite, invention d’histoires, activités de lecture d’album, jeux collectifs de lecture…
    • Eveil : l’image documentaire, l’image de presse (information), etc.
    • développement artistique : analyse d’images d’artistes, création d’images, détournement d’images, images en réseaux etc.

Nom et qualification du formateur : Philippe Brasseur, auteur-illustrateur (« Le petit livre rouge », Off-Pastel, « 1001 activités autour du livre », Casterman…) – formateur indépendant, ex-éditeur.
Dominique Maes, auteur-illustrateur et enseignant.

Date et heures :
Formation en 1 journée - Date : 27 avril 2012 de 9h à 16h.

Lieu :
Bibliothèque de Laeken (Ancien Hôtel Communal de Laeken) - 246, boulevard Emile Bockstael - 1020 Bruxelles (Laeken) (2ème étage)
Metro Ligne 6 - Arrêt Bockstael

Participants : 20 personnes
Prix : 35 euros
Retour vers le menu

MODULE 9 - « Ils ne lisent que des B.D. ! »

Objectifs :
"Ils ne lisent que des B.D. ! "… Or beaucoup d’adultes, eux, connaissent peu ce mode d’expression riche et complexe, mais souvent considéré comme mineur. De plus, impossible de lire une BD à voix haute, alors que faire d’autre ? Comment « explorer » la BD avec les enfants pour en faire un objet de découvertes et de plaisirs partagés ?

Contenus :
Des activités nombreuses, ludiques et toutes transférables avec des enfants (ou ados !) donneront des clés pour :

  • « savoir lire » la BD : un art séquentiel – case, bande, planche – codes et conventions ;
  • « savoir parler » de la BD : donner son avis sur une BD, prolonger, inventer, réexprimer par l’oral, le mime, le théâtre… ;
  • « savoir écrire » la BD : produire des écrits, jouer avec la grammaire de la BD, l’articulation texte-image – univers et personnages ;
  • temps, espace et logique du récit - les schémas narratifs ;
  • relier « en réseau » la BD à d’autres livres (romans, documentaires…), récits (cinéma, dessin animé), textes (théâtre, poésie)… ;
  • « être en éveil » ou en projet autour de la BD : explorer les liens entre la BD et l’époque, le territoire, les êtres humains, les courants d’idées qui l’ont vu naître.

Nom et qualification du formateur : Philippe Brasseur, auteur-illustrateur (« Le petit livre rouge », Off-Pastel, « 1001 activités autour du livre », Casterman…) – formateur indépendant, ex-éditeur.

Date et heures :
Formation en 1 jour - Date : 3 mai 2012 de 9h à 16h

Lieu :
Bibliothèque de Laeken (Ancien Hôtel Communal de Laeken) - 246, boulevard Emile Bockstael - 1020 Bruxelles (Laeken) (2ème étage)
Metro Ligne 6 - Arrêt Bockstael

Participants : 20 personnes
Prix : 35 euros
Retour vers le menu

 MODULE 10 - « La lecture à voix haute » (Asbl Pas moi)

Objectifs :
Lire à voix haute, un plaisir presque oublié, à redécouvrir aujourd’hui plus que jamais.
La voix avec ses intonations, son rythme, son timbre, son flux, son souffle, rassure l’enfant en même temps qu’elle l’emmène dans un voyage imaginaire.
Lire à d’autres, y trouver du plaisir et savoir le faire, cela s’apprend, se construit, se perfectionne.
Chaque personne a une voix, chaque lecteur a une parole, chaque lecture est différente.

Contenu :
A partir d’exercices concrets, cet atelier propose un parcours ludique pour approcher des notions indispensables :
°  voix, respiration, souffle, sens, son, adresse, soutien ;
°  expression des émotions, gestion du stress, prise de parole en public ;
°  écoute de soi, des autres ;
°  présence et transparence du lecteur : interprétation et incarnation (ses difficultés, ses avantages, ses limites) ;
°  exploration de l’album jeunesse : choisir des livres de qualité ;
°  créer une atmosphère propice à l’écoute ;
°  techniques pour rendre une lecture vivante et attractive.

Nom et qualification de la formatrice : Christine Henkart de l’ASBL PAS MOI. Comédienne, plasticienne, formatrice, elle écrit et réalise des spectacles, organise des lectures rencontres, anime des ateliers d’initiation à la lecture à voix haute et ateliers de théâtre.

Dates et heures :
Formation en 2 journées - Dates : le lundi 7 et le mardi 15 mai de 9h à 16h.

Lieu :
Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles - 91, boulevard Emile Bockstael - 1020 Bruxelles (Laeken)
Metro Ligne 6 - Arrêt Pannenhuis (gauche, gauche)

Participants : 15 personnes
Prix : 35 euros
Retour vers le menu

 MODULE 11 - « La petite fabrique des histoires »

Objectifs :
Il était une fois… une classe qui voulait inventer des histoires. Elle se disait qu’ainsi les cours de français seraient plus gais, passionnants, motivants pour tous les enfants. Mais hélas, elle ne savait comment s’y prendre. “Manque d’imagination”, “pauvreté du langage”, “travail herculéen”, pensait leur professeur. Heureusement, celui-ci trouva un trésor : une panoplie d’activités simples, stimulant l’imaginaire ET la maîtrise du français, le savoir parler ET le savoir écrire, l’épanouissement individuel ET celui du groupe-classe.

Contenus :
-  une panoplie de stratégies d’invention narrative simples, courtes et ludiques : inventer des histoires au départ d'une image, d'un récit existant, d’objets quotidiens, d'une contrainte grammaticale, d'un jeu, d'une expression visuelle ou corporelle...
- construire un récit au départ de structures narratives simples, en sollicitant le hasard (dans la veine des surréalistes et de Gianni Rodari, « la grammaire de l’imagination »)
- comment motiver chaque élève et le groupe-classe par une pédagogie créative et participative
- utiliser le récit comme moyen d’expression du ressenti, des désirs, des représentations mentales de l’enfant
- promouvoir interdisciplinarité & gestion mentale : inventer des histoires  sollicite des liens avec l’éveil, l’art, l’éducation aux médias etc. mais aussi des ponts entre l’intelligence verbale, visuelle, auditive, kinesthésique.

Nom et qualification du formateur : Philippe Brasseur, auteur-illustrateur (« Le petit livre rouge », Off-Pastel, « 1001 activités autour du livre », Casterman…) – formateur indépendant, ex-éditeur.

Date et heures :
Formation en 1 journée - Date : 11 mai 2012 de 9h à 16h

Lieu :
Bibliothèque de Laeken (Ancien Hôtel Communal de Laeken) - 246, boulevard Emile Bockstael - 1020 Bruxelles (Laeken) (2ème étage)
Metro Ligne 6 - Arrêt Bockstael

Participation : 20 personnes
Prix : 35 euros
Retour vers le menu

 MODULE 12 - « Apprendre à conter - Initiation »

Objectifs :
Prendre conscience de l'importance et du plaisir de raconter des histoires. Se familiariser avec le conte, ses particularités et sa signification pour soi et son public dans le métier.
Approcher le récit conté dans ses caractéristiques de base : thèmes, langage, oralité, imaginaire.
Découvrir l'enjeu et le fonctionnement de l'oralité. Prendre conscience de ses richesses personnelles (verbales, vocales et imaginatives) trop souvent insoupçonnées.
Se rendre compte que le travail sur le conte passe par un temps de créativités verbales et non-verbales : jeux d'humour et de confiance en soi, gestion du stress, présence.
Donner des pistes concrètes d’animations à partir du conte, de l'acte de raconter.
Cette formation est conçue comme une approche de base pour donner des outils pratiques directement utilisables sur le terrain.

Contenus :
Après un « bain de contes », viennent les recherches et analyses des composantes de l'acte de raconter (en rapport avec cette mise en route : contes entendus et paroles préliminaires).
Exercices individuels et collectifs (des jeux, disons plutôt !) qui mettent en évidence les différents aspects de l'acte de raconter (respiration, voix, rythme, créativité verbale et imagination.)
Le texte de l'histoire (trouvé dans un livre par exemple) est destiné à être dit : les règles de l'oral ne sont pas celles de l'écrit : recherche du pourquoi et du comment.
Exercices de mise en situation où chacun est amené à raconter une histoire (courte, préparée), devant les autres pour prendre conscience, soi-même (concrètement et non plus intellectuellement) de ce que signifie "raconter une histoire" : son enjeu, ses implications techniques, son impact sur ceux qui écoutent, son rituel.
Tout au long de la formation, présentation de certains outils (albums, recueils, jeux, cartes...) pour permettre aux participants de se faire une idée de la production actuelle, de prendre connaissance de certaines références utiles.

Nom et qualification du formateur :
Stéphane Van Hoecke, conteur et auteur de différentes publications, est devenu une référence dans la formation à l'art du conte en Belgique et dans les pays francophones.

Dates et heures :
Formation en 3 journées. Module A ou B.
A : 6, 13 et 20 mars 2012 de 9h à 16h
B : 21, 22 et 29 mai 2012 de 9h à 16h

Lieu :
Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles - 91, boulevard Emile Bockstael - 1020 Bruxelles (Laeken)
Metro Ligne 6 - Arrêt Pannenhuis (gauche, gauche)

Participants : 12 personnes
Prix : 120€
Retour vers le menu

© CLJBxl - Centre de Littérature de jeunesse de Bruxelles