Centre de Littérature de Jeunesse
de Bruxelles

 La fourmi et le loup / Jeanne Ashbé (éd. Pastel, 2016)


© Jeanne Ashbé

Recension parue dans la revue Libbylit n°126 de la Section belge francophone de IBBY

La fourmi et le loup, étrange titre pour un livre qui parle surtout d’une fourmi mais très peu du loup.
Jeanne Ashbé nous avait déjà fait le coup avec Pas de loup dans lequel il n’y avait effectivement pas de loup… à moins de chercher vraiment bien.
Donc, ouvrons les yeux.
Ne serait-ce pas une façon de nous dire peut-être que l’histoire est ailleurs, ou peut-être pas tout à fait celle qu’on croit ?

En tout cas, dès la première page, les petits tirets indiquant le trajet de la fourmi démarrent à gauche tout au bord : elle vient d’un autre lieu et, si dans cette histoire-ci elle se choisit une maison, elle en avait probablement déjà une avant. Et puis une fourmi solitaire, c’est rare. Même si le texte ne le dit pas, celle-ci ne serait-elle pas un peu perdue ?

Tout est si grand autour d’elle ! Et quant à choisir sa nouvelle demeure, on la lui impose plutôt. Mais se rend-t-elle bien compte de ce qui lui arrive ? Tout ce chemin d’une maison à l’autre, elle le fait au fond d’un pot de beurre, dans le panier d’une célèbre fillette à capuche rouge sans rien voir du paysage et, lorsqu’il s’agit de croiser le loup, elle n’en entend en fait que la grosse voix lointaine, histoire qui la concerne finalement très peu. « Comme la vie est inquiétante ! Songeait la petite fourmi. Quand soudain, poc ! Tout s’arrêta. » Car oui, les choses se terminent bien pour elle… ou du moins les prend-t-elle bien, comme la plupart des petits « tourneboulés, chamboulés, trimballés » dans des affaires de grands.

Un album riche et intelligent, à multiples niveaux de lecture, pouvant convenir aussi bien aux plus jeunes qu’aux plus âgés mais qui leur racontera forcément des choses différentes.

(Ludovic Flamant)



 

© CLJBxl - Centre de Littérature de jeunesse de Bruxelles